spot_img

Au Togo, les inondations et les mesures de riposte

Le Togo connait, depuis quelques jours, des pluies qui occasionnent des inondations par endroit surtout dans la partie Sud du pays. Une situation contre laquelle l’exécutif a annoncé des mesures de riposte rapide et de soutien aux populations touchées.

Ce n’est plus un secret pour personne. Plusieurs actions humaines ont entrainé des situations résultant des changements climatiques, ce qui entraîne de fortes pluies. Ces dernières, parfois, dépassent rapidement les capacités des ouvrages d’assainissement. C’est le cas au Togo – ainsi que dans d’autres pays d’ailleurs – où les populations ont renoué avec les fortes précipitations.

C’est ainsi que des pluies diluviennes ont frappé la capitale Lomé et ses environs les 22 et 25 mai derniers. Les inondations ont touché 367 ménages à Lomé, soit plus de 2000 personnes sinistrées. Suite à ces événements, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Calixte Batossie Madjoulba, s’est rendu sur le terrain pour évaluer les dégâts et prendre des mesures urgentes.

Des mesures prises

Pour permettre aux populations sinistrées de signaler les situations d’urgence dues aux inondations et bénéficier de l’assistance des services de secours, le gouvernement a lancé le numéro vert 170. Il a aussi encouragé tous les résidents des zones à risque à utiliser ce service pour garantir une réponse rapide et efficace aux situations critiques.

D’autres mesures également ont été mises en place par l’exécutif pour venir en aide aux sinistrés. Parmi elles, le déclenchement du système de pompage des eaux, l’intensification de la ronde des équipes d’alerte, la mobilisation des acteurs concernés (Direction de l’assainissement, Agence nationale de la salubrité publique), et la coordination avec les mairies pour les dispositions à prendre.

Appel aux populations

Face à la presse cette semaine, Issaou Latifou, directeur général de l’Agence nationale de météorologie du Togo (ANAMET) a appelé les habitants des zones vulnérables à une grande vigilance en ce mois de juin qui annonce le début de la saison pluvieuse, et qui sera marqué par des inondations au Sud Togo.

Le patron des services de la météorologie a notamment insisté sur la nécessité de ne pas céder à la panique, mais plutôt de prendre des mesures pour éviter ou limiter les dégâts.

« Au Nord, c’est le mois d’août qui constitue le cœur de la saison des pluies. Les populations, surtout celles qui résident dans les zones vulnérables, ont raison de s’inquiéter pour les jours à venir. Mais elles doivent prendre des dispositions pour se mettre à l’abri des dégâts ou quitter leurs lieux d’habitation, du moins durant cette période de pluies », a déclaré M. Issaou.

Fil d'actu

A Abuja, la première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO ouverte par Mémounatou Ibrahima

La première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO...

Le Togo lève 32,112 milliards FCFA sur le marché financier de l’UMOA

Le Trésor public du Togo a levé 32,112 milliards...

Newsletter

A Abuja, la première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO ouverte par Mémounatou Ibrahima

La première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO a été officiellement ouverte ce lundi 1er juillet à Abuja par Hadja Mémounatou Ibrahima, présidente...

Don de sang : 50 millions de FCFA et d’importants moyens matériels de Coris Bank International au CNTS

Coris Bank International Togo (CBI Togo) s’engage dans la mobilisation pour la collecte des poches de sang au  Togo. A l’occasion de la  Journée...

La part de l’extrême pauvreté a baissé au Togo, indique le FMI

Washington, DC : Une mission du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Hans Weisfeld et composée de John-Paul Fanning, Maximilien Kaffo, Grace Li et...