Banque mondiale : Un Portefeuille de Projets de 2 milliards de dollars en Perspective pour le Togo

Le gouvernement et la Banque mondiale ont tenu, jeudi 26 octobre 2023 à Lomé, un atelier de revue du portefeuille des projets financés par le Groupe au Togo.

Les travaux ont été conjointement dirigés par Sandra Johnson, Ministre et Secrétaire Générale de la Présidence,  également gouverneure de la Banque mondiale pour le Togo et Fily Sissoko, Représentant pays de la Banque mondiale pour le Togo.

« Cette première revue du portefeuille au titre de l’année fiscale 2023 répond à la volonté des deux parties de faire le suivi des projets en capitalisant sur les résultats positifs, de relever les contraintes et d’identifier des approches de solutions. Il ressort des premières discussions, une progression substantielle des ressources allouées par la banque ces derniers mois pour s’établir à environ 1,200 milliards de FCFA, en plus d’autres attendues dans les prochains mois tel le programme sur la résilience », indique Mme Sandra Johnson.

Selon les équipes de la Banque mondiale, de nouveaux projets sont en cours

de négociation, ce qui devrait permettre au portefeuille de dépasser les 2 milliards de dollars au cours des trois prochaines années.

Cela représente un quadruplement par rapport à la période de 2018 à 2023, principalement en raison des réformes mises en place. Fily Sissoko s’est félicité du taux de décaissement exceptionnel du Togo, le plus élevé en Afrique centrale et de l’Ouest, atteignant 43 %.

Notons qu’actuellement, le portefeuille de la Banque mondiale au Togo s’élève à 1,2 milliard de dollars et comprend 16 projets en cours d’exécution, dont sept projets nationaux, neuf projets régionaux et un appui budgétaire. Ces montants se répartissent comme suit : 452,1 millions de dollars pour les projets nationaux, 597 millions de dollars pour les projets régionaux et 150 millions de dollars d’appui budgétaire.

Ce portefeuille de 1,2 milliard de dollars couvre divers secteurs, tels que le développement humain, les infrastructures et la croissance économique.

La Banque mondiale a salué la performance annuelle en matière de décaissement tout en relevant une tendance à la baisse des décaissements, en partie due à l’inclusion de nouveaux projets de plus grande envergure. Le groupe a encouragé les autorités à maintenir le cap des efforts pour atteindre les objectifs de développement.

« Conformément aux hautes orientations reçues, j’ai souligné l’importance cruciale d’un travail approfondi visant à renforcer la gouvernance et assurer une utilisation efficiente des ressources en vue d’une allocation optimale de l’enveloppe destinée aux actions à fort impact sur la vie de nos populations », précise la ministre Sandra Johnson.

Fil d'actu

La CEDEAO  envisage un Fonds dédié aux transports et à l’énergie

Lors du premier Forum d'investissement de la Communauté Économique...

Passations de marchés pour 13,6 millions de dollars dans le cadre du Compact

Le gouvernement togolais se prépare à une série de...

Coris Bank International Baraka sponsorise la finale du concours national de récitation du Saint Coran

Pour la 3e fois consécutive, Coris Bank International Baraka...

Dans l’Ogou, Aimes-Afrique réalise plus de 2500 consultations spécialisées

En mission dans la préfecture de l’Ogou du 18...

Newsletter

Le FMI envoie une bouffée d’oxygène au Togo

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, le 1er mars 2024, avoir approuvé un accord de 42 mois au titre de...

Construction de la route Lomé-Cinkassé : La BAD sonne la mobilisation des investisseurs

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, a échangé, mardi 27 février 2024 à Lomé avec le président du Groupe de la Banque...

Dynamiser le financement des TPME à travers le partenariat avec la Banque mondiale

Pour dynamiser le financement des très petites, petites et moyennes entreprises togolaises (TPME), le gouvernement togolais veut compter sur son partenariat avec la Banque...