Dématérialisation: l’administration publique togolaise de plain-pied dans le numérique

Il y a quelques années, l’Etat togolais lançait l’ambitieux projet de dématérialisation des services de l’administration publics. Ce projet du gouvernement qui vise à améliorer les services qu’il rend à la population s’est peu à peu déployé. En 2024, presque tous les services publics sont en ligne et les usagers y sont servis.

La création d’entreprise, le Titre foncier, le casier judiciaire, le passeport, les taxes, les impôts, des demandes de visas… presque tout se fait maintenant en ligne au Togo.

Le portail service-public.gouv.tg

En 2022, le gouvernement a lancé un nouveau portail national des services publics digitalisés de l’administration « service-public.gouv.tg ». Plusieurs services de l’administration étaient en ligne depuis plusieurs années. Mais, avec ce nouveau site actualisé, l’Etat togolais a dématérialisé plusieurs autres services offerts aux populations.

Ce portail permet en effet de regrouper en une seule et même interface, l’ensemble des services publics digitalisés de l’administration afin de permettre aux citoyens et aux entreprises d’y accéder à partir d’un compte citoyen ou entreprise unique.

La plateforme « service-public.gouv.tg » dans son ancienne version était un portail essentiellement informationnel. Il recensait l’ensemble des démarches administratives susceptibles d’être accomplies par les citoyens et entreprises. Dans sa nouvelle version, elle offre depuis 2022, la possibilité aux citoyens et aux entreprises de créer un compte citoyen et/ou entreprise unique qui leur permet d’effectuer en ligne l’ensemble des démarches administratives digitalisées et intégrées au portail, de payer en ligne les frais afférents aux différentes procédures, de suivre l’évolution de leurs dossiers depuis leur compte utilisateur, de garder l’historique des documents échangés avec l’administration, etc.

D’autres démarches administratives et services publics ont été progressivement intégrés au portail au fil des mois et années en priorisant les démarches couramment effectuées par les citoyens et entreprises. L’objectif est d’avoir à l’horizon 2025, 100% des démarches administratives digitalisées et accessibles sur « service-public.gouv.tg », conformément à la feuille de route gouvernementale 2020-2025 et à la stratégie pour la transformation digitale du Togo « Stratégie Togo digital 2025 ».

Quelques services disponibles

Avec service-public.gouv.tg, il est possible d’obtenir des renseignements sur tous les services publics, notamment le coût, les contacts et les documents à fournir). En plus des informations sur les services publics, les usagers peuvent créer un compte citoyen et/ou entreprise qui leur permet d’accéder à tous les services digitalisés via votre compte espace utilisateur personnel, effectuer vos demandes et payer en ligne, faire le suivi des demandes, avoir l’historique de ses demandes et de tous les documents échangés avec les différentes administrations.

Les usagers peuvent également y associer leur identité biométrique (Carte Nationale d’Identité, passeport et très bientôt le Numéro d’Identification Unique (NIU) après le déploiement de l’e-ID pour les personnes physiques et le numéro de Registre du Commerce et du Crédit Mobilier (RCCM), pour les entreprises.

Le ministère en charge du commerce entre dans la danse

Le ministère en charge du Commerce, de la Consommation locale et de l’Industrie veut aussi digitaliser ses services. Le département ministériel dirigé par Rose Kayi Mivedor-Sambiani a lancé le processus le vendredi 02 février 2024, lors d’une réunion avec les différents services concernés, et en présence de représentants de l’Agence Togo Digital (ATD), qui sera la cheville ouvrière et le soutien opérationnel de cette initiative.

Selon Rose Kayi Mivedor-Sambiani, ministre en charge du Commerce, les objectifs attendus sont notamment l’amélioration des délais de traitement des dossiers et des demandes au sein du ministère du commerce, l’automatisation de certains processus.

Les premières projections de l’ATD, présentées par la directrice générale de l’agence, Kafui Ekouhoho, tablent sur un délai de trois mois pour obtenir les premiers résultats en matière de digitalisation des procédures. L’agence adoptera une approche par petites étapes pour fournir en continu, différents produits au ministère du commerce, dans une logique de digitalisation progressive.

Cette démarche commencera par la description complète en ligne des démarches administratives gérées par le ministère ; suivie de la mise à disposition de formulaires en ligne. Une fois ces étapes franchies, il s’agira de digitaliser les démarches administratives elles-mêmes, indique-t-on.

Plusieurs services sont déjà en discussion pour être digitalisés, notamment l’autorisation de mise sur le marché des denrées alimentaires, la carte Import-Export (pour le département du commerce) ou encore l’examen de Certification de fin d’apprentissage et le diplôme de fin d’apprentissage (pour le département artisanat).

Fil d'actu

La CEDEAO  envisage un Fonds dédié aux transports et à l’énergie

Lors du premier Forum d'investissement de la Communauté Économique...

Passations de marchés pour 13,6 millions de dollars dans le cadre du Compact

Le gouvernement togolais se prépare à une série de...

Coris Bank International Baraka sponsorise la finale du concours national de récitation du Saint Coran

Pour la 3e fois consécutive, Coris Bank International Baraka...

Dans l’Ogou, Aimes-Afrique réalise plus de 2500 consultations spécialisées

En mission dans la préfecture de l’Ogou du 18...

Newsletter

Dans l’Ogou, Aimes-Afrique réalise plus de 2500 consultations spécialisées

En mission dans la préfecture de l’Ogou du 18 au 24 mars 2024, une équipe de l‘ONG Aimes-Afrique a effectué, au terme d’une première...

Togo : Le Port de pêche de Lomé retrouve du dynamisme  

Depuis quelques années, le port de pêche de Lomé a retrouvé son dynamisme. A coût d’importants investissements, ce port a renforcé ses conditions d’accueil....

Togo : la machine électorale sur des chapeaux de roues

Au Togo, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé par réceptionner les dossiers de candidature pour le compte des élections régionales et législatives...