Électrification rurale : la Banque mondiale prête main forte au Togo

Le gouvernement togolais a signé, le 21 février 2023, une convention de financement du Projet régional d’intervention d’urgence en énergie solaire (RESPITE) avec la Banque mondiale. A travers cet accord, l’institution de Bretton Woods s’engage à soutenir l’électrification au Togo à hauteur de soixante millions (60 000 000) de dollars, soit environ 39,7 milliards de FCFA.

Le projet RESPITE est structuré autour de trois composantes. La première concerne la construction d’une centrale solaire de 25 MWc avec 40 MWh de stockage batteries à Dalwak, à Dapaong comprenant une ligne d’évacuation de l’énergie. Elle permettra l’électrification d’environ 60 localités rurales dans la région des Savanes et renforcera les efforts du programme d’urgence de renforcement de la résilience dans la région des Savanes (PURS). 

La seconde composante concerne l’électrification rurale à travers l’installation de 1853 lampadaires pour l’éclairage public et le raccordement d’environ 12 100 ménages. Le projet veillera également à intégrer les aspects liés à la résilience aux changements climatiques des infrastructures électriques concernées. En outre, le projet RESPITE donnera la priorité aux ménages vulnérables dirigés par des femmes lors de la sélection des ménages à raccorder au réseau.

Enfin, la dernière composante est axée sur l’assistance technique au secteur et le soutien à la mise en œuvre du projet. 

« Ce projet vient accélérer l’atteinte des objectifs de la stratégie d’électrification inscrits dans la feuille de route Togo 2025 notamment l’accès universel à l’électricité en 2030 avec un taux d’électrification intermédiaire de 75% en 2025 », a indiqué le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya lors de la signature de la convention.

Notons que le projet est également mis en œuvre dans trois autres pays africains notamment, le Liberia, la Sierra Leone et le Tchad. 

Pour la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Togo, Coralie Gevers, le RESPITE de manière globale, offre une solution plus durable et plus abordable pour un secteur énergétique plus propre et ouvre la voie à une expansion ambitieuse de la production d’énergie propre en Afrique de l’Ouest.

Fil d'actu

La CEDEAO  envisage un Fonds dédié aux transports et à l’énergie

Lors du premier Forum d'investissement de la Communauté Économique...

Passations de marchés pour 13,6 millions de dollars dans le cadre du Compact

Le gouvernement togolais se prépare à une série de...

Coris Bank International Baraka sponsorise la finale du concours national de récitation du Saint Coran

Pour la 3e fois consécutive, Coris Bank International Baraka...

Dans l’Ogou, Aimes-Afrique réalise plus de 2500 consultations spécialisées

En mission dans la préfecture de l’Ogou du 18...

Newsletter

Les partenariats public-privé, une aubaine pour le développement du Togo

Que ce soit pour la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA), la centrale thermique Kekeli Efficient Power, ou encore la centrale photovoltaïque de Blitta, le Togo...

Dans région des savanes en proie à l’insécurité, le Projet Purs renforce la résilience des communautés

Depuis 2021, l’extrême nord du Togo est attaqué par des groupes djihadistes. La région des Savanes est la cible principale. Pour contrer les attaques,...

Togo : en marche vers l’accès à l’électricité pour tous

Le gouvernement togolais table sur l’accès universel à l'électricité d'ici 2030. Un engagement qui se traduit par la mise en œuvre continue d'une stratégie...