Le gouvernement annonce des ajustements de ses prévisions de dépenses pour l’année 2023

Le ministre de l’Économie et des Finances a présenté, lors du Conseil des ministres du mercredi 24 mai 2023, la situation économique et financière ainsi que le financement de l’économie à fin décembre 2022 et au premier trimestre 2023 au Togo.

Selon Sani Yaya, l’inflation mondiale a atteint en 2022 une moyenne de 8,7 %, contre 4,76 % en 2021. Cette situation s’explique, précise-t-il, par les fortes tensions inflationnistes liées aux effets des différentes crises que le monde a connues.

Dans la zone UEMOA, le taux de croissance économique est estimé à 5,7 %, contre 5,9 % en 2021, avec un taux d’inflation moyen de 7,1 %, contre 3,5 % l’année précédente. Au Togo, la conjoncture économique, par rapport à 2021, se caractérise par une évolution globalement satisfaisante de l’activité économique, notamment grâce à une bonne dynamique observée dans le trafic portuaire et aéroportuaire, ainsi qu’à une augmentation du financement de l’économie, en particulier pour les petites et moyennes entreprises.

Plus spécifiquement, dans le domaine des systèmes financiers décentralisés (SFD), le volume des nouveaux crédits accordés par les institutions de microfinance s’est élevé à 255,2 milliards de FCFA en 2022, contre 196,8 milliards de FCFA en 2021 selon l’argentier togolais. « Cette évolution a permis d’augmenter le montant des crédits des SFD à 288,2 milliards de FCFA, contre 225,7 milliards de FCFA il y a un an ».

Les évolutions conjoncturelles en 2022 sont globalement conformes aux estimations et prévisions du cadre macroéconomique. Les estimations tablent sur une croissance réelle du PIB de 5,8 % en 2022, contre 6 % en 2021, indique le ministre des Finances.

Il note également que la plupart des banques centrales, comme la Réserve fédérale américaine, la Banque centrale européenne et la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest, ont resserré leur politique monétaire, rendant ainsi l’accès au financement sur les marchés financiers de plus en plus difficile.

Face à ces difficultés de financement et dans un souci de prioriser les dépenses, le gouvernement a engagé des analyses en vue d’ajuster ses prévisions de dépenses pour l’année 2023. Il n’exclut pas la présentation prochaine d’un projet de loi de finances rectificative à l’Assemblée nationale dans ce contexte.

Fil d'actu

Togo : le Code des investissements et ses dispositifs incitatifs

C’est en 2019 que le Togo s’est doté d’un...

Togo : Le Port de pêche de Lomé retrouve du dynamisme  

Depuis quelques années, le port de pêche de Lomé...

Construction de la route Lomé-Cinkassé : La BAD sonne la mobilisation des investisseurs

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, a...

Dématérialisation: l’administration publique togolaise de plain-pied dans le numérique

Il y a quelques années, l’Etat togolais lançait l’ambitieux...

Newsletter

Bancarisation : le Togo en constante progression

De 70,8% en 2016, le taux de bancarisation élargie, qui mesure le pourcentage de la population adulte détenant un compte dans les banques, les...

Inflation : la BCEAO relève une décélération au Togo

Au Togo, le taux d’inflation est passé de 3,9% à 3,5% entre novembre et décembre 2023, selon les données de la Banque centrale des...

Le DGA de Coris Bank Togo nommé DG de la nouvelle filiale du Tchad

Le Béninois Towadan Fidèle Désiré Toko, jusque-là directeur général adjoint de Coris Bank International Togo, vient d’être nommé à la tête de Coris Bank...