spot_img

Terrorisme : quand des Togolais ravitaillent les assaillants dans le nord

C’est l’une des informations que l’on retient, ce week-end, d’un message délivré par le général Yark Damehane, ministre de la Sécurité et de la Protection civile en marge de la cérémonie de clôture du Forum des producteurs agricoles du Togo tenu le 14 janvier à Dapaong, dans la région des savanes.

« Je suis trop peiné et embêté qu’on me remonte que ce sont mes propres frères pour qui on ne dort pas qui sont à la tête des réseaux de ventes du carburant frelaté. Ces carburants vendus très cher aux terroristes qui viennent en retour nous attaquer », a déclaré le ministre cité par Radio Mataog, une webradio qui émet de la région.

Avec un ton sincère et très sec, relate le confrère, le natif des savanes a montré clairement sa déception face aux mauvais agissements de certains citoyens.

« Certains paient des vivres ici qu’ils vont livrer aux terroristes contre des montants très élevés et sont contents en retour d’avoir gagné dignement l’argent », relève-t-il. « Nous les considérons comme des receleurs. Qu’ils sachent qu’ils payeront devant Dieu », s’en offusque le ministre.

« Dans cette affaire, aucun ministre ni député ou cadre ne pourra négocier votre libération si on vous prend. Certaines personnes détiennent des informations et ne veulent pas les livrer aux autorités, qu’ils sachent qu’ils sont aussi complices. (…) Les autorités sont tous les jours accessibles, vous pouvez les appeler à tout moment », a conclu ajouté Yark Damehane en présence du président Faure Gnassingbé qui échangeait avec les forces vives de la région sur les efforts déployés par le gouvernement dans le cadre du programme d’urgence sécuritaire pour la savane.

A (RE) LIRE AUSSI. « Que le producteur agricole soit une fierté nationale », dixit Faure Gnassingbé à Dapaong

« Cette bataille ne peut être menée par les forces de sécurité seules, il faut que nos populations collaborent », dira le chef de l’Etat.

En rappel, les autorités locales et sécuritaires venaient d’interdire la vente du carburant dit frelaté dans la région des savanes.

Fil d'actu

A Abuja, la première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO ouverte par Mémounatou Ibrahima

La première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO...

Le Togo lève 32,112 milliards FCFA sur le marché financier de l’UMOA

Le Trésor public du Togo a levé 32,112 milliards...

Newsletter

Faure Gnassingbé au front dans la lutte contre le terrorisme en Afrique

Le président Faure Gnassingbé ne tarit pas d’engagement dans la lutte contre le terrorisme au Togo, et même dans la sous-région ouest-africaine et Afrique....

Sécurité maritime : les chefs d’état-major de la marine Cedeao en conclave à Lomé

Lomé a abrité les 15 et 16 octobre, la 3ème réunion du sous-comité des chefs d'état-major de la marine de la Communauté économique des...

Assurance Maladie Universelle : Le Cap est Fixé

En Conseil des ministres, mercredi 4 octobre 2023, le gouvernement a adopté quatre décrets relatifs à la mise en œuvre effective prochaine de l’Assurance...