Togo : Faure Gnassingbé déterminé à combattre le terrorisme

En 2021, les terroristes qui sévissent dans la zone sahélienne de la sous-région ouest africaine ont réussi à atteindre le nord du Togo. Depuis, la région des Savanes frontalière avec le Burkina Faso, base arrière de certains groupes armés, subit régulièrement des attaques. Face aux menaces djihadistes, l’armée togolaise et le président Faure Gnassingbé font montre d’une grande détermination.

C’est en novembre 2021 que le Togo a connu sa première attaque dans le nord du pays. Mais la première attaque meurtrière est intervenue en mai 2022. Dans la nuit du 10 au 11 mai, aux environs de 3 h du matin, un poste militaire situé dans la localité de Kpékpakandi, non loin de la frontière avec le Burkina Faso, a été attaqué. Selon le bilan présenté par les autorités togolaises, l’attaque a fait huit morts et treize autres blessés dans les rangs des Forces de Défense et de Sécurité (FDS). Depuis, le pays est régulièrement la cible des attaques qui se concentrent dans la région des savanes.

Dispositif de combat

Avant même les attaques, les autorités togolaises avaient anticipé avec l’opération Koundjoaré. Il s’ait d’un dispositif mis en place depuis septembre 2018 et qui sert de bouclier anti-terroriste entre le Togo et les pays du sahel en proie à l’insécurité, le terrorisme et l’extrémisme violent. Avec la multiplication des attaques, le dispositif a été réadapté avec des moyens consistants.

En effet, au travers d’une loi de programmation militaire, le Togo a décidé de consacrer 722 milliards de Francs CFA au renforcement des équipements de ses forces armées. Les effectifs passeront de 17 773 hommes fin 2020 à 22 020 en 2025. L’armée de terre, composée de plusieurs unités spécifiques, se verra dotée d’équipements supplémentaires avec 15 chars de combat légers, 25 véhicules blindés de transport des troupes, 127 véhicules tactiques légers, 7 porte-engins, 4 véhicules légers de commandement, 19 véhicules légers de reconnaissance et de liaison, 20 embarquements motorisés et 59 véhicules de transport logistique.

Détermination et résilience

Le 21 janvier dernier, Faure Gnassingbé a effectué un déplacement dans la région des savanes pour apporter réconfort aux populations affectées. Il a réaffirmé, à cette occasion, sa détermination à assurer la protection de tous les citoyens de la région, particulièrement ceux des préfectures de Cinkassé, Kpendjal et Kpendjal-ouest qui font face à des attaques terroristes. « Si Mandouri n’est pas en paix, le Togo n’est pas en paix, si Cinkassé n’est pas en paix, le Togo n’est pas en paix. Nous ferons tout pour vous protéger », a-t-il promis. Et d’appeler la population de la région des Savanes à ne pas baisser la garde.

Il faut dire que les groupes terroristes utilisent les populations locales pour prospérer. Les autorités ont décidé donc de mettre également les habitants de la région à contribution dans la remontée des informations. « Ne dormez pas sur vos lauriers. Continuez d’être vigilants, continuez d’aider les Forces de défenses et de sécurité ainsi que les autorités administratives et politiques, car c’est ensemble que nous allons préserver la paix et la sécurité dans les Savanes », a lancé Faure Gnassingbé.

Aussi, faut-il souligner que le Togo s’appuie également sur une stratégie sociale. Il s’agit d’une panoplie de projets sociaux déployés à travers le Programme d’Urgence de Renforcement de la Résilience dans la région des Savanes (PURS). Il consiste au renforcement des services sociaux de base, tels que la santé, l’éducation, la réalisation d’infrastructures de base par l’extension de réseaux d’électricité et l’adduction en eau potable avec un accent sur l’aménagement de pistes rurales pour le désenclavement des localités de la région des Savanes.

Fil d'actu

Togo : le Code des investissements et ses dispositifs incitatifs

C’est en 2019 que le Togo s’est doté d’un...

Togo : Le Port de pêche de Lomé retrouve du dynamisme  

Depuis quelques années, le port de pêche de Lomé...

Construction de la route Lomé-Cinkassé : La BAD sonne la mobilisation des investisseurs

Le Président de la République, Faure Essozimna Gnassingbé, a...

Dématérialisation: l’administration publique togolaise de plain-pied dans le numérique

Il y a quelques années, l’Etat togolais lançait l’ambitieux...

Newsletter

Togo : Le Port de pêche de Lomé retrouve du dynamisme  

Depuis quelques années, le port de pêche de Lomé a retrouvé son dynamisme. A coût d’importants investissements, ce port a renforcé ses conditions d’accueil....

Dématérialisation: l’administration publique togolaise de plain-pied dans le numérique

Il y a quelques années, l’Etat togolais lançait l’ambitieux projet de dématérialisation des services de l’administration publics. Ce projet du gouvernement qui vise à...

Togo : la machine électorale sur des chapeaux de roues

Au Togo, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a commencé par réceptionner les dossiers de candidature pour le compte des élections régionales et législatives...