spot_img

Togo : le gouvernement prend acte de l’audit du Fonds de riposte et de solidarité Covid-19

C’est à travers un communiqué publié dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 février que le gouvernement s’est prononcé sur le rapport d’audit rendu public par la Cour des comptes au sujet de la gestion du Fonds de riposte et de solidarité Covid-19 (FRSC) mis en place en mai 2020 pour faire face aux dépenses liées à la lutte contre le coronavirus dans le pays. Ce, après le tollé provoqué par le document au sein de l’opinion, dans la presse et sur les réseaux sociaux.

« Le gouvernement prend acte du rapport d’audit de la Cour des comptes et se réjouit de ce que ce rapport considère que les dépenses relatives aux mesures barrières, de riposte ou sanitaires sont conformes, régulières et sincères », indique le communiqué de 2 pages publié par l’exécutif.

Selon ce dernier, le rapport publié le 1er février 2023 suscite de nombreux commentaires qui appellent certaines précisions. « La mission assurée par la Cour des comptes et le travail qui a été réalisé à l’initiative et à la demande du Gouvernement, traduisent un fonctionnement normal des institutions de l’Etat de droit prévu par la Constitution de notre pays ainsi que la volonté de transparence qui anime les autorités togolaises », déclare le gouvernement qui informe avoir reçu « la primeur du rapport et souhaité sa publication rapide dans un esprit de transparence et de pédagogie ».

Présentant un « résumé » du rapport de la Cour des comptes, le gouvernement indique que le document atteste que les ressources mobilisées à travers le FRSC ont été « utilisées conformément aux clauses des accords de dons et de prêts d’une part, et dans le respect des textes en vigueur et de ceux pris dans le contexte d’urgence sanitaire d’autre part. », que le paiement de dépenses inscrites dans le budget de l’Etat est « conforme aux textes en vigueur y compris ceux pris pendant la période d’urgence sanitaire », que les mesures économiques et sociales prises en vue de soulager la population face aux difficultés liées à la pandémie ont été « appliquées dans la transparence et la conformité aux textes en vigueur », que les commandes publiques ont été effectuées « conformément aux procédures de passation de marchés en vigueur », et que les dépenses relatives aux mesures barrières, de riposte ou sanitaires sont « conformes, régulières et sincères ».

« Mais l’audit a aussi vocation à permettre à l’Etat d’améliorer ses procédures lorsque cela s’avère nécessaire », poursuit le communiqué. Qui déclare que la Cour n’a pas établi de rapport de malversations ou de fraudes.

Toutefois, le gouvernement déclare qu’il « prend note des insuffisances relevées » par la Cour des comptes ainsi que des observations et recommandations formulées. Et de s’engager á mettre en œuvre rapidement les réformes nécessaires.

Fil d'actu

A Abuja, la première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO ouverte par Mémounatou Ibrahima

La première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO...

Le Togo lève 32,112 milliards FCFA sur le marché financier de l’UMOA

Le Trésor public du Togo a levé 32,112 milliards...

Newsletter

A Abuja, la première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO ouverte par Mémounatou Ibrahima

La première session ordinaire du Parlement de la CEDEAO a été officiellement ouverte ce lundi 1er juillet à Abuja par Hadja Mémounatou Ibrahima, présidente...

Don de sang : 50 millions de FCFA et d’importants moyens matériels de Coris Bank International au CNTS

Coris Bank International Togo (CBI Togo) s’engage dans la mobilisation pour la collecte des poches de sang au  Togo. A l’occasion de la  Journée...

La part de l’extrême pauvreté a baissé au Togo, indique le FMI

Washington, DC : Une mission du Fonds monétaire international (FMI), dirigée par Hans Weisfeld et composée de John-Paul Fanning, Maximilien Kaffo, Grace Li et...