Croissance économique, inflation, endettement, …, le Togo réalise des avancées macroéconomiques satisfaisantes

Malgré un contexte international marqué ces dernières années par des chocs exogènes et des incertitudes entraînant un ralentissement de la croissance mondiale en 2023 et 2024 à environ 3% ainsi que la hausse de l’inflation, le Togo revendique des données macroéconomiques satisfaisantes.

En effet, selon le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, il était attendu, sur le plan national, un taux de croissance réel de 6,6% en 2024 contre 6,4% en 2023. C’est ce qu’il avait indiqué en décembre dernier lors du vote du budget 2024 devant l’Assemblée nationale réunie en session à Lomé.

« Je voudrais saisir l’occasion pour saluer le leadership du chef de l’Etat pour l’atteinte de ses résultats encourageants. Je voudrais par ailleurs, remercier, une fois encore, tous les partenaires au développement qui soutiennent le gouvernement pour la mise en œuvre des différentes réformes et l’amélioration des conditions de vie de nos populations à travers leurs financements et appuis multiformes », a—t-il ajouté.

Mise à jour

Au début de l’année, le taux de croissance économique de 2023 avait été projeté à 6,6%, contre 5,8% enregistré en 2022. « Après neuf mois d’activité, les indicateurs de conjoncture économique indiquent une consolidation plus soutenue de l’activité dans le secteur tertiaire », déclarait le ministre Pré Simféitchéou du Conseil national du crédit (CNC) à la mi-décembre 2023.

En effet, malgré les incertitudes qui pèsent sur la situation économique mondiale et sous-régionale, certaines branches du secteur tertiaire, notamment celles dédiées au trafic portuaire de marchandises et du fret aérien, ont affiché une plus forte résilience. En revanche, l’activité du secteur primaire serait pénalisée par des conditions climatiques défavorables pour certaines zones de production vivrière.

« Cette évolution contrastée a conduit à une légère révision à la baisse du rythme de progression de l’activité économique. Ainsi, le taux de croissance économique devrait plutôt ressortir à 6,4%, soit un raffermissement de 60 points de base par rapport à la réalisation de 2022 », a-t-il expliqué.

Pour leur part, les contributions des secteurs primaire et tertiaire à la croissance économique sont désormais respectivement attendues à 0,9% et 4,1%, contre 1,2% et 4,0% initialement prévues. S’agissant de la contribution du secteur secondaire, elle demeure inchangée à 1,4%.

Inflation et taux d’endettement en baisse

Selon les autorités, cette évolution de l’activité économique s’inscrit dans un contexte de décélération du niveau général des prix à la consommation, ainsi que d’un endettement public soutenable. En effet, le taux d’inflation s’est établi en moyenne sur les neuf premiers mois de l’année à 5,7%, contre 7,5% un an plus tôt.

« La baisse du taux d’inflation fait suite principalement à une amélioration de l’offre locale de produits alimentaires, en raison d’une campagne agricole satisfaisante », ont-elles expliqué.

Quant au taux d’endettement public, il est ressorti à 66,4% à fin septembre 2023, en dessous de la norme communautaire plafond de 70%.

A croire le ministre de l’Economie et des Finances, ces résultats ont été obtenus grâce aux « réformes et des actions audacieuses » sous l’impulsion du Chef de l’Etat, lesquelles ont permis de maintenir un cadre macro-économique stable, d’assurer la résilience de l’économie, et d’améliorer le bienêtre des populations.

A (RE) LIRE AUSSI. Inflation : la BCEAO relève une décélération au Togo

Fil d'actu

La CEDEAO  envisage un Fonds dédié aux transports et à l’énergie

Lors du premier Forum d'investissement de la Communauté Économique...

Passations de marchés pour 13,6 millions de dollars dans le cadre du Compact

Le gouvernement togolais se prépare à une série de...

Coris Bank International Baraka sponsorise la finale du concours national de récitation du Saint Coran

Pour la 3e fois consécutive, Coris Bank International Baraka...

Dans l’Ogou, Aimes-Afrique réalise plus de 2500 consultations spécialisées

En mission dans la préfecture de l’Ogou du 18...

Newsletter

ANVT : comment le gouvernement offre une première expérience aux jeunes et réhausse leur chance de trouver un emploi

Au Togo, l’engagement citoyen des jeunes avec l’Agence nationale du volontariat (ANVT) va au-delà de l’apport de ces derniers à la construction du pays....

Le potentiel de croissance du Togo dicté par le rythme des réformes

Le Togo possède un potentiel économique considérable. Sa croissance est largement dictée par la vitesse et l'efficacité des réformes mises en œuvre par le...

Au Togo, ouverture commerciale et investissements privés pour libérer le potentiel de croissance

Le Togo cherche à dynamiser son économie et à libérer son potentiel de croissance. Dans cette quête, l'ouverture commerciale et les investissements privés émergent...